Aller au contenu principal
A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine

Les passages supérieurs

Entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, l’autoroute A10 franchit des voiries du réseau routier qui irrigue le territoire. Ces voiries, constituées de routes départementales et communales, sont soit au-dessus de l’autoroute A10 (passage supérieur), soit en dessous de celle-ci (passage inférieur). Chaque situation a fait l’objet d’une étude approfondie au cas par cas et d’une concertation avec les élus et gestionnaires de voiries, notamment sur les sujets des rétablissements et des déviations à mettre en place pendant les travaux.

Les passages supérieurs

Les passages supérieurs qui enjambent l’autoroute vont être déconstruits et reconstruits, soit sur place soit à proximité de l’emplacement de l’ouvrage existant. Sur 14 passages supérieurs entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine :

  • 3 sont déconstruits et reconstruits à l’emplacement de l’ouvrage existant ;
  • 7 sont reconstruits soit au nord soit au sud de l’ouvrage existant avant que n’intervienne la déconstruction de l’ancien ouvrage ;
  • 4 sont conservés, ne nécessitant pas d’aménagement particulier.

La déconstruction et reconstruction en place

Préalablement au démarrage des travaux, des déviations sont proposées vers un autre franchissement de l’autoroute A10. L’ouvrage existant est ensuite déconstruit pendant une courte période. Ces travaux peuvent se dérouler de nuit après démontage préalable des équipements. Puis le nouvel ouvrage est reconstruit en lieu et place de l’ancien. Des basculements de circulation des sens de l’autoroute sont programmés pour la pose par travées successives des structures porteuses.

La reconstruction à proximité

Avant la déconstruction, les travaux du nouvel ouvrage ainsi que les terrassements et les voies d’accès se font à proximité de l’ouvrage à remplacer. Le chantier est ainsi conduit en maintenant la circulation sur la voie de franchissement existante. Lorsque le nouvel ouvrage est achevé, la circulation peut être basculée sur ce nouvel axe. La déconstruction de l’ancien ouvrage s’effectue alors dans des conditions similaires au cas de figure précédent.

Étape 1 - Balisage

Afin de commencer les travaux de construction du nouveau passage supérieur, il est nécessaire de sécuriser les voies de gauche (à proximité du terreplein central) dans chaque sens de circulation. 

Pour ce faire, des Séparateurs Modulaires de Voies en béton sont installés.

La circulation s’effectuera sur la voie de droite et la Bande d’Arrêt d’Urgence.

La circulation sur la voirie secondaire est maintenue sur la voie de franchissement existante.

Étape 2 - Création de la pile centrale et des culées

Une fois le balisage en place, la réalisation des appuis du futur ouvrage peut débuter. La pile centrale et les culées (appuis d’extrémité) sont montées de façon simultanée de part et d’autre des voies de circulation. Ces appuis en béton armé, sont coulés en place.

Ensuite, les remblais constituant les rampes d’accès au nouveau pont sont réalisés.

Étape 3 - Création du tablier – Pose des poutres

La pose des poutres en béton précontraint formant la structure du tablier est réalisée de nuit, par demi-tablier. Ces travaux se font, sous basculement de circulation (les poutres sont posées hors circulation) avec une vitesse réduite. 

Les poutres sont posées à l’aide d’une grue sur les appuis réalisés. 

Étape 4 - Création du tablier – Coulage de la dalle béton

La dalle en béton est coulée sur les poutres, par demi-tablier sous basculement de la circulation avec une vitesse réduite.

Ensuite, le revêtement de la chaussée de la nouvelle voirie secondaire est réalisé.

La pose des barrières de sécurité est alors effectuée.

Étape 5 - Création du tablier – finitions

Une fois les réseaux raccordés, le marquage au sol est réalisé et les dispositifs de retenue sont mis en place.

Ce nouvel ouvrage est ensuite mis en service pour permettre la circulation de la voirie secondaire.

Étape 6 - Déconstruction du tablier du passage supérieur existant

Après avoir mis en circulation le nouvel ouvrage et fermé l’ouvrage existant, les travaux de déconstruction débutent. Ces travaux de déconstruction se feront de nuit et pourront nécessiter de couper temporairement l'autoroute A10.

La déconstruction consiste à démonter les dispositifs de retenue et à détruire le tablier, tout en protégeant la chaussée située sous la partie déconstruite. Les déchets seront évacués par camion benne vers des décharges agrées.

Étape 7 - Sciage de la pile centrale

La circulation sur l’autoroute, est rétablie sur deux voies de circulation dans chaque sens, la pile centrale de l’ouvrage existant est sciée. La pile est évacuée vers une décharge agrée.

La voirie existante est déconstruite.

Étape 8 - la déconstruction des culées

Après avoir retiré le balisage à proximité du Terre-Plein-Central dans chaque sens de circulation, un nouveau balisage est posé afin de sécuriser la zone de chantier pour la déconstruction des culées.

Les culées sont détruites et évacuées vers une décharge agrée. 

Étape 9 - Mise en circulation

Les travaux de construction et de déconstruction du passage supérieur sont achevés ! 

Les dix nouveaux ouvrages adaptés à la future configuration élargie de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, permettront la réalisation des travaux d’élargissement à 2x3 voies de l’autoroute.