Aller au contenu principal

A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine

La ressource en eau

L’aménagement à 2x3 voies de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine conduit à améliorer la qualité de la ressource en eau, à diminuer les risques de pollution accidentelle et à pérenniser les captages utilisés pour alimenter la population humaine en eau potable. Il constitue à ce titre une amélioration de la situation actuelle.

Mandaté par VINCI Autoroutes, le bureau d’études WSP France a réalisé un état initial de la ressource en eau qui a permis de prévoir le bon dimensionnement des ouvrages hydrauliques de l’aménagement. Ainsi, le projet prévoit un dispositif efficace de gestion des eaux de ruissellement, issues de la plateforme autoroutière ou des bassins versants naturels. Les eaux seront recueillies dans des bassins de rétention différenciés, de sorte à mieux traiter les eaux polluées et réguler le débit et la qualité des rejets d’eau dans le milieu naturel, de manière à préserver les équilibres écologiques.

 

Passage hydraulique
Passage hydraulique

 

Zoom sur

Bassin définitif en construction, Veigné

La loi sur l'eau

Tout projet d'aménagement autoroutier est soumis à la loi sur l’eau qui fait de la préservation des milieux aquatiques un principe d’intérêt général. Elle comporte deux grands volets :

  • maîtriser les quantités d’eau en s’assurant que le projet ne crée pas d’inondation ou de crue ;
  • traiter les eaux avant de les rendre au milieu naturel.

Entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, environ 80 bassins provisoires sont installés pour traiter les eaux du chantier. En parallèle, 26 bassins définitifs sont créés pour récupérer les eaux de pluie et prévenir les pollutions afin de préserver les nappes phréatiques et les cours d'eau situés aux abords de l'autoroute.