Aller au contenu principal

A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine

La faune et la flore

Conformément à la doctrine ERC « Éviter, Réduire et Compenser », la prise en compte des enjeux environnementaux fait partie intégrante des données de conception du projet d’aménagement de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine. L’application de cette démarche permet d’éviter dans la mesure du possible certains impacts du projet sur l’environnement. Cette phase est essentielle et préalable à toutes les autres actions consistant d’une part à réduire les éventuels impacts environnementaux, et d’autre part en dernier lieu, à compenser des impacts résiduels qui pourraient subsister.

Éviter les impacts

Dès les études préalables, afin d’anticiper d’éventuels impacts du projet sur la faune et la flore, VINCI Autoroutes a fait réaliser un diagnostic écologique complet. Ces inventaires, réalisés entre 2015 et 2016, ont permis de lister les différents types d’habitats et d’espèces faune/flore, de les classer en fonction de leur rareté et, par conséquent, de leur fragilité. Cet état initial de la flore et de la faune a permis de cibler les précautions à prendre pour la préservation de ces espèces à fort enjeu écologique. Le calendrier des travaux a ainsi été bâti en harmonie avec la biologie des espèces, en respectant notamment les périodes de reproduction. Les mesures d’évitement peuvent ainsi consister à modifier le projet afin de supprimer un impact négatif, de « faire ou ne pas faire », de « faire moins », de « faire ailleurs » ou de « faire autrement ».

Réduire les impacts

La réduction intervient dans un second temps, dès lors que les impacts sur l’environnement n’ont pu être pleinement évités. Le projet d’aménagement à 2x3 voies de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine permet d’améliorer la transparence écologique et constitue à ce titre, une amélioration de la situation au regard des espèces animales locales comme en matière de continuités écologiques. À ce titre, plusieurs ouvrages hydrauliques vont être équipés de banquettes en encorbellement destinée à améliorer les continuités écologiques pour la faune semi-aquatique. De plus, les abords de plusieurs passages inférieurs vont être modifiés afin de créer, en cohérence avec les mesures d’intégration paysagère, des structures végétales de guidage pour accompagner le parcours de franchissement de l’autoroute par la faune.

Compenser les impacts

L’aménagement de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine permet la mise en oeuvre de mesures compensatoires sur plus de 17 ha à proximité de l’autoroute A10. Ces mesures passeront par exemple par la création de mares à amphibiens ou encore la restauration de près de 6 ha de pelouses calcicoles. Elles permettront donc de restaurer des milieux écologiques comme avec la création d’une frayère à brochets.

Crédits photos : ©Ecosphère ©Thierry Marzloff

Melitaea_didyma_meridionalis
Melitaea didyma meridionalis 

Amélioration des continuités écologiques

Rana_dalmatina
Rana dalmatina