Aller au contenu principal
A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine
Alexandre Lemaître, VINCI Autoroutes Agents routiers VINCI Autoroutes - Superviseur allant patrouiller Visuel de la campagne de communication "Exposés"
Sécurité
27 janvier 2022

[INTERVIEW] Alexandre Lemaître : portrait d’un exploitant polyvalent

Alexandre Lemaître est chef de district au sein de la direction de l’exploitation de VINCI Autoroutes. Il gère un périmètre qui compte trois centres d’exploitation (Chambray-lès-Tours, Châtellerault et Monnaie). Depuis Chambray, il concilie la vie courante de l’autoroute avec les besoins d’un chantier chaque jour en mouvement.
[Extrait du magazine HORIZON A10 n°7 : L'autoroute au rythme du chantier]

Quel est votre rôle au sein de l’exploitation de VINCI Autoroutes ?

En tant que concessionnaire, j’assure la viabilité du réseau et la continuité du service sur 206 km d'autoroute. Pour cela, j’encadre une centaine de personnes sur le district dont une vingtaine d'agents routiers amenés à intervenir entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine.

Comment vos équipes sont-elles mobilisées ?

Les « femmes et hommes en jaune » assurent trois missions : la sécurité, l’entretien et la viabilité hivernale. La principale problématique de ce chantier concerne la pose de balisages sous circulation. Nous installons les cônes aux heures où le trafic est le plus faible pour limiter la congestion. Ça peut générer des contraintes pour les entreprises qui réalisent les travaux car elles doivent travailler sur des créneaux relativement courts. Nous préparons donc rigoureusement le phasage de chaque activité. Nous effectuons aussi des rondes de surveillance pour vérifier le bon état de la chaussée, des ponts, des dispositifs de retenue et de la signalisation. Compte-tenu des travaux et de certains balisages particuliers, cette ronde est renforcée ce qui nous permet d’intervenir immédiatement en cas d’évènement ou d’incident. Plus méconnu, les agents routiers ont beaucoup d'autres missions comme l'entretien des sanitaires des aires de repos et de la végétation. Enfin, en hiver comme c'est le cas en ce moment, nous surveillons en permanence les conditions météorologiques et si c'est nécessaire, les agents routiers sont formés pour traiter les chaussées contre la neige et le gel. C’est un métier très polyvalent fait d’aléas et de réajustements permanents.

Comment conciliez-vous l’exploitation de l’autoroute avec les besoins du chantier ?

Une autoroute en travaux rend la vie du centre d’exploitation beaucoup plus active. Les horaires des agents routiers sont régulièrement aménagés pour nous adapter aux besoins du chantier. Nous devons constamment trouver le juste équilibre entre la fluidité de la circulation et l’avancée des travaux dans les délais prévus. Pour cela, nous favorisons les fermetures d’échangeurs les nuits ou pendant les périodes à moindre trafic. Les itinéraires de déviation sont définis avec les collectivités pour être adaptés au réseau local. Nous évitons aussi de planifier deux basculements* simultanément dans la zone de travaux.
* lorsque le trafic est dévié sur une voie dans le sens opposé.

Quelle est votre priorité d’exploitant ?

Tout doit se passer en sécurité, à la fois pour les usagers de l’autoroute, les riverains, les compagnons qui travaillent sur le chantier et les « femmes et hommes en jaune ». Pour cela, nous devons bien dimensionner les moyens humains et matériels en collaboration avec toutes les parties prenantes.


Le mot des équipes

Je suis l’interface entre les différentes équipes qui interviennent pour ce chantier. Je formule les demandes de balisages à l’exploitation et ensuite, je vérifie sur le terrain qu’ils soient bien conformes »
- Philippe Salgado, assistant gestion patrimoine, VINCI Autoroutes

Je reçois toutes les semaines des demandes de balisages que je valide en fonction du trafic, de la distance entre deux balisages et de la concomitance avec d’autres chantiers »
- Claude Marlier, superviseur des agents routiers, VINCI Autoroutes

LES « ANGES GARDIENS DE L’AUTOROUTE »
Hervé, Alain, Fabien, Fabrice, Denis, Julien, Benoît, Gilles… Une vingtaine d'agents routiers est amenée à travailler pour l’aménagement de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine. Ils ont pour mission de surveiller, protéger et porter assistance aux automobilistes en difficulté. Ils sont mobilisés 24h/24, 365 jours par an pour garantir la sécurité des conducteurs.

En temps normal, nous faisons une ronde de surveillance une fois toutes les 4 heures. En ce moment entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, c’est deux à trois fois plus. »
- Fabien Corbin, agent routier, VINCI Autoroutes

En 2021, 40 FOURGONS HEURTÉS SUR LE RÉSEAU VINCI AUTOROUTES
Les femmes et hommes en jaune veillent à la sécurité des automobilistes. Une campagne de sensibilisation nommée #EXPOSÉS a été révélée en 2021 pour éveiller les consciences sur la nécessité d’une conduite responsable à proximité du personnel autoroutier. Aux abords du chantier, veillez à respecter les consignes de sécurité :

  • 1 / Ralentissez à l’approche de la zone de travaux
  • 2 / Respectez les limitations de vitesse
  • 3 / Maintenez les distances de sécurité
  • 4 / Appliquez le « corridor de sécurité » : éloignez-vous ou changez de voie à l’approche de personnels intervenant sur l’autoroute


     > TÉLÉCHARGER HORIZON A10 N°7

Et aussi :
> HORIZON A10 n°7 : l’autoroute au rythme du chantier
> HORIZON A10 n°7 : aménager sous circulation, un défi au quotidien

Crédits photos : VINCI Autoroutes ; Pierre-Loup Ducout