Aller au contenu principal
A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine
Vue aérienne de la Manse, autoroute A10 en arrière plan travaux de réaménagement de la Manse, pelleteuse granulats ajoutés dans le lit de la Manse Agrion de Mercure, Indre-et-Loire Emeric Henry-VINCI Autoroutes-SEPANT-Syndicat de la Manse étendu
Environnement
4 octobre 2021

La Manse : réaménager une rivière profite à tout un écosystème

A Sainte-Maure-de-Touraine, à proximité de l’autoroute A10, VINCI Autoroutes a piloté en septembre 2021 des travaux de réaménagement de la rivière de la Manse. Sur 500 mètres, le cours d’eau a été réhabilité et son lit renforcé. A terme, c’est tout un écosystème qui profitera de ce nouvel environnement. Cette mesure environnementale compensatoire est menée par l’association SEPANT et le Syndicat de la Manse étendu. Elle s’inscrit dans le cadre du chantier d’aménagement à 2x3 voies de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine.

Rectiligne et relativement uniforme, la Manse est une rivière qui a été grandement impactée par l’intervention humaine dans les années 70. Dès lors, le lit du cours d’eau s’est progressivement creusé. Cette nouvelle silhouette a entraîné un écoulement réduit de l’eau, des berges et un sol argileux, et une ripisylve* non entretenue. En septembre, des travaux ont été menés pour restaurer la morphologie du cours d’eau et réhausser son lit dans le but d’y voir certaines espèces recoloniser la zone. 
* ensemble de la végétation qui se développe sur les bords des cours d'eau

Une action d’ensemble 

Pour réaménager la rivière, trois espaces ont fait l’objet de travaux :

  • Les berges et la ripisylve : les berges ont été éclaircies et consolidées en évacuant le bois encombrant ou mort. Cela permet une alternance d’ombre et de lumière sur la Manse pour apporter de l’oxygène au cours d’eau. Au total, 60 arbres ont été traités.
  • Le lit : peu de cailloux étaient présents au fond du lit. 150 m3 de granulats, sortes de fragments de roche, ont été disposés au fond du cours d’eau pour dynamiser la circulation de l’eau et augmenter son courant. Cette recharge permet de conforter des radiers (plateformes caillouteuses) qui sont des habitats pour de nombreuses espèces. Au total, 20% de radiers supplémentaires ont été installés. 
  • La prairie humide : le lit a été réhaussé en apposant 70 m3 de matériaux. Cette opération stoppe le phénomène d’incision, accentuant ainsi le caractère humide de la prairie.

Les cailloux proviennent de carrières situées en bordure de la rivière Vienne et de la rivière Creuse. Ces matériaux, qui proviennent d’anciens lits de ces cours d’eau, sont réutilisés localement. On peut donc dire que les cailloux avaient auparavant une vie en rivière, se sont temporairement endormis et reprennent à présent leur vie dans le cours d’eau de la Manse », Jonathan Leproult, technicien de rivière, Syndicat de la Manse étendu.

Des effets positifs sur les espèces

Grâce à l’amélioration de la qualité des eaux, le réaménagement du lit de la Manse est bénéfique pour la végétation aquatique et l’écosystème local. L’agrion de mercure, sorte de libellule bleue, profite particulièrement de cette mesure. D’autres espèces piscicoles* seront également favorisées comme par exemple la truite fario ou la Bouvière. De plus, la loutre pourrait recoloniser le cours d’eau qui présente des caractéristiques écologiques favorables à l’espèce. 
* relatif à la reproduction des poissons

Ces travaux vont apporter plusieurs bénéfices : une meilleure qualité de l’eau, une diversification des habitats grâce à l’apport de cailloux dans le cours d’eau et les berges remises en pente douce permettant l’accueil d’une végétation supplémentaire et diversifiée. L’ouverture des lieux et l’apport de soleil va être favorable à des espèces comme l’agrion de Mercure », Chloé Gislot, chargée de mission, SEPANT.

Une opération partenariale

Dans le cadre de ses chantiers, VINCI Autoroutes s’attache à concevoir les projets environnementaux en concertation avec le territoire. A ce titre, des concertations ont lieu et des conventions sont signées avec les riverains et les exploitants agricoles afin de réaliser les mesures compensatoires. Les opérations sont menées en étroite collaboration avec les acteurs ancrés localement comme ici, avec la SEPANT (association départementale de protection de l’environnement) et le syndicat de la Manse étendu.

Eviter, réduire, compenser

Selon le principe ERC (Eviter, Réduire, Compenser), VINCI Autoroutes définit et met en œuvre différents types de mesures pour préserver la biodiversité. Des mesures d’évitement et de réduction visent à empêcher ou réduire les effets occasionnés par les travaux. Lorsque des effets résiduels subsistent, des mesures compensatoires sont mises en place comme par exemple la création de mares à amphibiens ou encore la restauration de pelouses calcicoles. L’aménagement du lit de la Manse s’inscrit dans cet objectif de compensation environnementale, au titre de la loi sur l’eau. 

Dans le cadre du projet d’aménagement de l’autoroute A10 à 2x3 voies, VINCI Autoroutes a appliqué la méthode ERC (Eviter, Réduire, Compenser). Au niveau des compensations, la mesure environnementale mise en œuvre dans la vallée de la Manse a consisté à réaménager écologiquement le lit de la Manse sur 500 mètres des deux côtés des berges. VINCI Autoroutes en a profité pour redonner à une prairie humide attenante son caractère humide originel », Emeric Henry, chargé de mission VINCI Autoroutes.

 

A lire :
> Amphibiens et orchidées : opération de sauvegarde de plusieurs espèces protégées
> Le papillon, la fleur et la fourmi 


@Crédits photos : VINCI Autoroutes ; Guillaume Souvant.