Aller au contenu principal
A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine
pose de poutres sur ouvrage, autoroute A10 deux compagnons sur le chantier de l'autoroute A10 deux compagnons sur chantier, autoroute A10 un compagnons avec visseuse dans la main Mohamed Bouberima, conducteur d'engins de chantier
Emploi
27 mai 2021

Un chantier qui soutient l'emploi

C’était une volonté forte de VINCI Autoroutes et l’un des objectifs du Plan de relance autoroutier de 2015 : faire du chantier d’aménagement de l’A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine un atout pour l’emploi local, avec une dimension sociale affirmée.

Des équipes : le cœur battant du chantier

Le chantier d’aménagement de l’A10 repose sur des savoir-faire spécifiques, variés et complémentaires. De nombreux métiers sont représentés sur le chantier : ouvrier polyvalent BTP, ingénieur, topographe, directeur de travaux, manœuvre TP, conducteurs d’engins, coffreurs bancheurs, grutiers, soudeurs, terrassiers, ferrailleurs, préventeur sécurité, administratif, etc. Des équipes ultra spécialisées sont également requises pour relever les défis techniques des deux nouveaux viaducs, notamment pour construire la charpente métallique du viaduc de l’Indre ou la précontrainte du viaduc du Courtineau.

300 personnes travaillent en moyenne sur le chantier  + de 50 personnes embauchées en contrat d’insertion depuis le début du chantier

Un partenariat local pour l’emploi et l’insertion

Il est essentiel que les travaux de modernisation de l’autoroute A10 permettent à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver des perspectives professionnelles enthousiasmantes. C’est pourquoi, des clauses d’insertion sont intégrées dans les contrats de travaux. Afin d’assurer un suivi personnalisé des personnes, VINCI Autoroutes a signé une convention de partenariat en février 2019 avec des acteurs locaux de l’emploi, de l’insertion et de la formation. Autour du CREPI Touraine, ce sont des partenaires impliqués et complémentaires qui s’engagent pour l’emploi. Le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, le GEIQ BTP 37, Touraine Insertion, Pôle emploi ou encore la Mission locale du chinonais, œuvrent ensemble à travers l’information, l’accompagnement et la formation des personnes désireuses d’intégrer ce chantier d’aménagement autoroutier.

Je me réjouis de cet engagement autour de la clause d’insertion, un levier que nous avons la responsabilité collective d’activer pour favoriser la cohésion sociale sur notre territoire. Ce chantier s’inscrit dans une collaboration de longue date avec l’entreprise VINCI Autoroutes et l’ensemble des acteurs de l’insertion, dont le département d’Indre-et-Loire »Vincent Louault, conseiller départemental d’Indre-et-Loire en charge du RSA et de l’insertion.


L’insertion sur les chantiers (mars 2021) :

53 272 heures au compteur  Objectif : 89 840 heures 59 % déjà réalisées 

Ils témoignent...

 

Portraits de Marie Coutable, David Pain et Olivier Mouapi

Le monde des travaux publics est une découverte pour moi et je trouve cela formidable d’apprendre autant auprès de personnes qui veulent transmettre ! » Marie Coutable, assistante administrative en insertion depuis octobre 2019.

Trois candidats, dont un sénior, à l’origine en contrat de professionnalisation « ouvrier polyvalent du BTP », ont passé un Certificat d’aptitude à la conduite d’engins en sécurité (CACES). Diplômés à l’issue de cette formation, ils ont été embauchés en CDD. Ces candidats sérieux sont sortis du lot, je suis très content pour eux. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils ont fait »David Pain, directeur du GEIQ BTP 37 et du GE Handicap et diversité.

Ce diplôme nous a fait monter d’un cran et je continue d’apprendre tous les jours. Il faut ensuite savoir progresser pour viser plus haut. On me donne déjà des choses à faire que certains anciens ne font pas. J’espère devenir chef de chantier un jour, pourquoi pas ? » Olivier Mouapi, manœuvre TP en insertion depuis février 2020.
 

Portrait d'un ouvrier terrassier devenu conducteur d'engins de chantier

Mohamed Bouberima, 22 ans, est conducteur d’engins en insertion sur le chantier de l’élargissement de l’A10. Après avoir été accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH), Mohamed a saisi l’opportunité d’intégrer le chantier de l’A10 en septembre 2019 en tant qu’ouvrier routier terrassement dans le cadre des clauses d’insertion. S’épanouissant dans cet univers, il a rapidement souhaité passer le Certificat d’aptitude à la conduite d’engins en sécurité (CACES) afin de conduire des engins mobiles de chantiers. 

« 
J’ai été accompagné et soutenu par l’entreprise pour évoluer dans mes missions. Je suis très heureux d’acquérir de nouvelles compétences grâce à ce chantier qui m’apprend beaucoup ! »
 

> Et aussi : La sécurité, une priorité pour VINCI Autoroutes


©Crédit photo : Pierre-Loup Ducout