Aller au contenu principal

A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine

Equipages mobiles et voussoirs Equipages mobiles sur pile chantier viaduc du Courtineau
Travaux
15 avril 2021

Viaduc du Courtineau : le tablier se profile

Dans la vallée de Courtineau, deux équipages mobiles culminent à près de 30 mètres de hauteur. Ils servent à couler les voussoirs qui formeront le tablier du futur viaduc. Positionnés sur l’une des piles, ils viennent d’être démontés et déplacés sur la seconde pile. Petit à petit, le tablier grandit…

Après l’élévation des piles achevée en décembre 2020, le viaduc du Courtineau est entré dans la 2e phase de sa construction avec la réalisation du tablier. Une technique de haute précision, exécutée dans le cadre de l’aménagement de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine. 

Une technique peu répandue

Le viaduc du Courtineau est un ouvrage en béton précontraint, dont le tablier est construit selon la technique de voussoirs réalisés en encorbellements successifs : 52 voussoirs courants sont coulés en place, les uns à la suite des autres. La succession de ces voussoirs constitue deux fléaux qui, une fois reliés aux extrémités (qui seront, elles, réalisées sur cintre*), formeront le tablier du viaduc du Courtineau. 
*Le cintre est une construction provisoire destinée à soutenir les voussoirs d'un arc ou d'une voûte pendant sa construction.

illustration chantier Vallée de Courtineau
                   > Tout savoir sur la construction du viaduc du Courtineau

Depuis une dizaine d’années en France, seuls deux viaducs ont été construits selon cette technique : le viaduc ferroviaire de la Dordogne (Gironde) et doublement du viaduc autoroutier des Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire). Dans la vallée de Courtineau, ce choix s’explique par le manque de place disponible dans la vallée, privilégiant des voussoirs coulés en place. Par ailleurs, la préférence s’est portée sur un ouvrage tout béton dans une volonté d’harmonisation architecturale avec le viaduc existant situé à proximité.

52 voussoirs courants 

Depuis décembre 2020, deux équipages mobiles positionnés de part et d’autre d’une pile ont coulé successivement 26 voussoirs courants qui, assemblés, forment l’un des deux fléaux de l’ouvrage. Les équipages viennent d’être transférés sur la seconde pile pour y réaliser le même travail pendant les quatre prochains mois. Au total, 52 voussoirs constitueront le tablier du viaduc du Courtineau. 30 compagnons sont mobilisés sur cette opération.

Le viaduc du Courtineau en chiffres

210 mètres
de longueur
16 mètres
de largeur
Tablier :
5 mètres
de hauteur
2 piles
de 18 et 26 mètres
de hauteur

Les compagnons couleront les voussoirs jusqu’en juillet 2021. La prochaine étape consistera à réaliser deux voussoirs de clavage qui relieront les extrémités des fléaux pour former le tablier.

> Et aussi : Viaduc du Courtineau : l’élévation des piles a commencé