Aller au contenu principal

A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine

Charpente métallique du viaduc de l'Indre, vue de dessous Charpente métallique du viaduc de l'Indre Plan large viaduc de l'Indre et autoroute A10
viaduc de l'Indre
27 janvier 2021

2e lancement de poutres réussi pour le viaduc de l’Indre

26 janvier 2021 dans la vallée de l’Indre, une étape majeure vient de s’achever sur le chantier du futur viaduc : le second lancement des poutres métalliques, qui constituent la charpente de l’ouvrage, s’est déroulé pendant près de 2h. Explications d’une opération millimétrée.

Dans le cadre de l’aménagement à 2x3 voies de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, près de 20 compagnons ont été mobilisés pour le lancement des 4 poutres métalliques de la charpente du futur viaduc, de la culée sud jusqu’à la pile située la plus au nord. Au total, 1 300 tonnes d’acier ont été « glissées » sur 60 mètres.

> En savoir plus sur la construction du viaduc de l’Indre

Un lancement en deux temps

Un lancement de poutres permet de positionner la charpente d’un ouvrage vers son emplacement définitif. Pendant un peu moins de 2h, les équipes de l’entreprise Baudin Châteauneuf déplacent les poutres métalliques du viaduc de l’Indre à une vitesse de 0,05km/h en moyenne. Une vitesse très lente, essentielle pour assurer la bonne trajectoire de l’ouvrage. Deux lancements, à quelques semaines d’intervalle, ont été nécessaires pour positionner la charpente du viaduc de l’Indre : le premier a eu lieu en novembre 2020 pour la première partie de l’ouvrage (650 tonnes) et le second vient de s’achever pour la deuxième moitié ce 26 janvier 2021.

Certaines phases nécessitent une concentration particulière de la part de nos opérateurs comme les accostages des différentes piles. L’avant-bec, partie métallique à l’avant de la structure, vient s’appuyer sur les chaises de lancement où nous suivons par ailleurs un réglage transversal précis pour conserver une bonne trajectoire de l’ouvrage. » Jérôme Barbier, ingénieur, entreprise Baudin Châteauneuf, en charge de la charpente métallique.

Pourquoi une structure quadripoutre ?

Le viaduc de l'Indre est un ouvrage peu fréquent : il est constitué d’un tablier en béton et de quatre poutres métalliques. Le choix de cette structure s’explique par le peu de hauteur disponible sous le viaduc, au niveau de la RD17. Elle offre un gain de place grâce à un tablier plus fin qui permet la circulation de véhicules hauts, notamment de camions, sous le viaduc.

 

En mars 2021, le viaduc de l’Indre entrera dans une nouvelle étape avec la construction du tablier sur la charpente. 


En savoir plus : 
> Lancement des poutres du viaduc de l'Indre : une opération millimétrée !
> Viaduc de l'Indre : arrivée des poutres métalliques
> [VIDEO] L'arrivée des poutres métalliques du viaduc de l'Indre