Aller au contenu principal
A10 : aménagement à 2x3 voies entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine
Lamia AOURI terrassements terrassements
Travaux
02 Septembre 2019

3ème voie : les opérations de terrassement ont commencé !

Bien plus technique qu’il n’y paraît, le terrassement est une opération qui requiert finesse et parfaite connaissance de la nature du sol. Rencontre avec Lamia AOURI, Ingénieure travaux en charge des terrassements sur l’élargissement de l’A10.

Lamia AOURI, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le terrassement ?

L’image qui nous vient immédiatement en tête lorsque l’on parle de terrassement, ce sont des pelleteuses qui nivellent un terrain en remblais ou en déblais. C’est vrai, mais c’est bien plus que cela ! Notre métier consiste à faire du sur-mesure avec les matériaux en place, c’est-à-dire avec des natures de sols très différentes. Pour cela, nous nous appuyons sur des connaissances multidisciplinaires en géotechnique ou encore en hydraulique. Le terrassement vise à préparer et niveler le terrain. En ce qui concerne les infrastructures routières et autoroutières, diverses couches de matériaux avec des propriétés différentes sont prédéfinies dans le cadre d’une réglementation pour atteindre les performances souhaitées.

Y a-t-il des préalables nécessaires avant le démarrage du terrassement ?

Oui. Des études de sols ont préalablement été réalisées avec des sondages géotechniques afin d’avoir une connaissance parfaite de la nature du terrain. Afin de gérer l’eau, un assainissement provisoire a également été fait en amont des travaux de terrassement.

Comment traitez-vous les terres en place ?

Notre objectif est de valoriser les matériaux en place ce qui permet notamment de limiter le recours à l’utilisation de carrières et la circulation de camions sur les routes. Nous travaillons de manière spécifique selon la nature du terrain. L’argile sera par exemple plus sensible à l’eau. Des ateliers de traitement à la chaux ou au ciment permettent d’équilibrer l’état hydrique du sol et de renforcer ses propriétés mécaniques. Ces ateliers de traitement sont peu connus mais pourtant un maillon essentiel dans nos métiers et demandent un véritable savoir-faire. Interviennent également des équipes en laboratoires qui contrôlent les états hydriques et géotechniques des sols (vérifiant notamment les épaisseurs des couches mais aussi le nombre de passes et la vitesse de compactage). Les matériaux que nous ne pouvons traiter sur place sons réutilisés pour réaliser des aménagements paysagers dans les emprises autoroutières. Nous valorisons ainsi plus de 340 000m3 de matériaux qui ne partiront pas en décharge.

Combien de personnes participent aux opérations de terrassement sur ce chantier ?

Le terrassement de la 3ème voie entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine mobilise une équipe d’une quinzaine de personnes à pied, de dix encadrants et une quarantaine de conducteurs d’engins environ. Les différents ateliers sont très mécanisés, avec des pelleteuses, des bulldozers, des compacteurs, des épandeurs ou encore des malaxeurs (qui permettent d’injecter la chaux dans le sol). Par ailleurs, nos métiers sont très dépendants de la météorologie : nous ne traitons par exemple par à la chaux si le vent est trop important. Nous veillons également à limiter au maximum les émissions de poussières en faisant intervenir des arroseuses et avons recours à des balayeuses pour nettoyer les zones à proximité du chantier. 

Dernière question : une femme dans les métiers du terrassement, c’est plutôt rare ?

Les métiers du BTP en général se féminisent de plus en plus. Je suis fière de contribuer à l’évolution de l’image de nos métiers qui sont vraiment passionnants et qui font appel à de nombreuses compétences pluridisciplinaires.

VINCI Autoroutes met tout en œuvre pour limiter la gêne occasionnée par ces travaux. L’équipe en charge du projet se tient à la disposition des usagers et des riverains pour toutes questions, au numéro vert gratuit : n°vert 0 805 690 163.